Top bar
2005/1/31
Bonne fête aux Marcella, Tobie !

Everywhere is walking distance if you have the time.
Steven Wright

Danamania

Filed under: www — admin @ 18:24:59

Je viens de tomber sur un site sympa où on trouve entre autres une galerie de faux Macs…

(C)

(C)

(C)

(C)

(C)

(C)




Webcam@Berninfo.ch


Maille Coq Muse Hic

Filed under: Konneries — admin @ 17:15:25

C'est sur la cannette de Diet Coke que je m'enfilais que j'ai découvert la possibilité de gagner un lecteur mp3 en entrant un code unique sur le site linké ci-dessous :

merdàboir

Bon, je lance Phoenix, et je tombe sur ça :

khulassion

  • Un PC avec un système d'exploitation Microsoft Windows : Windows 98, ME, 2000 ou XP
  • Internet Explorer (version 6.0 ou supérieure). Pour la mise à jour du browser, clique ici.
  • Flash Plug In (version 6 ou supérieure)

Malheureusement, le format audio WMA que nous utilisons avec la protection anti-copie via la gestion des droits numériques n'est pas supporté par d'autres systèmes d'exploitation que Microsoft Windows. Les autres systèmes d'exploitation, comme par ex. Mac OS ou Linux, ne permettent malheureusement pas un accès fructueux.

En outre, pour utiliser le service mycokemusic.ch sous Microsoft Windows, tu dois avoir l'Internet Explorer version 6 ou supérieure.

Le lien ci-dessous te permet de vérifier si ton ordinateur satisfait à toutes les exigences. Il t'offre également la possibilité d'effectuer un téléchargement-test gratuit.

http://drdownload.od2.com/?lang=fre

Bon, le bouchon est parti à la poubelle, de toutes façons, j'avais déjà de quoi écouter de la musique.



Rob(b)bust FTP

Filed under: Soft — admin @ 16:49:49

J'avais besoin d'un client FTP pour la machine du boulot : Un FTP pour Windows, donc.
SmartFTP ayant cessé d'être gratos, j'ai googlé un chouias et suis tombé sur RobustFTP, vraisemblablement édité par :
Bande de cons !
(Ne cliquez pas, c'est moins malsain de cliquer ici !)

Au premier lancement de ce programme, le firewall de Windows m'avertit que MoeSoftwareEbates avait quelque chose à faire sur Internet.

Bilan: Un gros coup d'Ad-Aware aidant j'ai viré cette merde…

Sofotex de mouise !

…et sa cinquantaine d'équevilles !

Grrr !!!

Quand je pense qu'ils publiaient des panégyriques pour vanter leur merde !!!

Bon, maintenant j'utilise EmFTP qui me semble clean et aussi fonctionnel que feu-SmartFTP.



On ne se refait pas…

Filed under: Techno — admin @ 14:16:01

Comme je vous l'ai déjà montré, le Titanic II où je travaille reprend la configuration d'un pénitencier (contrepéteurs s'abstenir) flottant.

Tout d'aluminium, de verre et de bois vêtu, il se distingue par un premier étage surplombé de terrasses menant aux bureaux :

C'est flou mais ça décrit sans se faire décrier...

Hors donc aujourd'hui, je devais en parcourir les hectomètres afin de partir de la poupe -où se trouve mon bureau- à la proue où je devais remettre un important document aux RH.

Le temps me faisant défaut, je hâtais ce pas qu'on me connait ferme néanmoins conquérant.
Le verglas extérieur le nécessitant, j'avais en outre chaussé mes godillots de montagne.

-Stomp, stomp…

N'était-ce qu'une impression ? Toujours est-il que j'ai commencé à ressentir un léger tangage, comme si la passerelle que je parcourais cherchait à se dérober à ma bérézinesque pulsation.

J'ai accéléré… Puis ralenti.
J'ai fini par trouver la fréquence que je recherchais.

Je sens que le Titanic II va bientôt mériter son nom ! :-D



Ga

Filed under: Cinoche — admin @ 13:26:22

»Pollux, le Manège enchanté»: Margote entre dans la troisième dimension
par Pierre-Yves Roger

PARIS (AP) – Tournicoti, Tournicoton… Plus de 40 ans après l'apparition de Margote et de Zébulon à la télévision en France, »Le Manège enchanté» passe dans l'univers de la 3D sur grand écran. De quoi réjouir les petits et aussi les plus grands qui apprécieront la qualité technique du travail et se rappelleront quelques souvenirs…
»Pollux, le Manège enchanté», qui sort ce mercredi sur les écrans français, reprend les personnages créés par Serge Danot, avec les mêmes vêtements, les mêmes couleurs, et en respectant l'esprit poétique, mais il nous entraîne dans une histoire qui va bien au-delà du cadre du manège, avec un scénario tout nouveau. On passe en effet d'épisodes de cinq minutes à un long métrage de 85 minutes.
C'est une gaffe de Pollux qui interrompt la tranquillité de la vie quotidienne au Bois Joli. Il libère en effet par erreur le méchant sorcier Zabadie (créé spécialement pour le film), qui était enfermé depuis 10.000 ans dans un bloc de glace sous le manège enchanté. C'est Margote qui se retrouve prisonnière des glaces dans le manège. Quant à Zabadie, il profite de cette libération inattendue pour essayer de récupérer trois diamants qui lui permettraient de devenir maître du monde, et de faire régner le froid le plus extrême sur la planète. Brrr…
Pour l'empêcher de parvenir à ses fins, il n'y a pas 36 solutions: il faut récupérer les diamants avant lui. Le chien Pollux, la vache Azalée, le lapin Flappy et l'escargot Ambroise se lancent dans cette quête très compliquée, d'autant que Zabadie est doté de pouvoirs maléfiques…
Le 5 octobre 1964, les téléspectateurs de l'ORTF découvrent «Le Manège enchanté», une série réalisée avec des marionnettes animées image par image, qui succède à «Bonne nuit les petits». Il n'y a pas encore la couleur à la télévision, et Pollux n'existe pas encore. Il n'apparaîtra qu'au septième épisode. La série connaît un engouement immédiat.
En tout, plus de 500 épisodes seront réalisés et diffusés dans plus de 60 pays, du Japon aux Etats-Unis, en passant par l'Angleterre où la série connaît un succès encore plus important qu'en France. Pollux a même déjà été une fois adapté au cinéma, avec un long métrage réalisé en 1970 par Serge Danot, «Pollux et le Chat Bleu».
Serge Danot est décédé en 1990, mais sa veuve, Martine Danot, a repris le flambeau et a été rapidement convaincue par l'idée de donner une nouvelle dimension aux personnages du Manège. «Les spectateurs adultes pourront emmener leurs enfants et partager avec eux un bout de leur propre enfance», souligne-t-elle.
La tâche n'était pourtant pas simple. Car en l'absence de structures en France pour les films d'animation en 3D, les animateurs français formés pour cela sont souvent contraints de s'exiler aux Etats-Unis pour rejoindre les studios Disney, Pixar ou DreamWorks. Les producteurs Laurent et Pascal Rodon ont décidé de changer la donne, et de montrer que la France pouvait elle aussi produire un film d'animation en 3D, grâce notamment à la création de nouveaux logiciels sur ordinateur.
»Cette démocratisation a permis à l'Europe d'envisager la réalisation de films d'animation employant la haute technologie, domaine jusqu'ici réservé presque exclusivement à l'Asie et aux Etats-Unis», raconte Laurent Rodon. «'Pollux' est le deuxième long métrage d'animation en 3D français. Le premier a été 'Kaena-la-prophétie', qui pour de multiples raisons, tant financières que techniques, a été un échec. Mais ils ont en quelque sorte essuyé les plâtres. Ils ont ouvert la voie».
Laurent et Pascal Rodon s'associèrent notamment à Pathé-Angleterre pour bénéficier d'un appui financier et profiter de l'intérêt des Britanniques pour Pollux. Ils ont créé en 2000 à Marseille leur propre studio, Action Synthèse, et travaillèrent avec Jean Duval qui signe sa première réalisation après quinze ans passés chez Disney. Ils ont utilisé le logiciel dont Pixar s'était servi pour »Toy Story»: Softimage.
Il leur faudra quatre ans pour mener à bien leur projet. Une centaine de personnes ont participé à la réalisation du film, aidées par 400 ordinateurs, créant au total plus de 100.000 images. Particulièrement soigné, le personnage de Pollux a demandé huit mois de travail, car ses poils, qui bougent, ont été traités chacun séparément.
Enfin, cerise sur le gâteau, des acteurs de renom ont bien voulu donner leurs voix aux personnages: Henri Salvador (Pollux), Vanessa Paradis (Margote), Elie Semoun (Zébulon), Michel Galabru (Zabadie), Eddy Mitchell (Flappy), Valérie Lemercier (Azalée), Dany Boon (Ambroise) et Gérard Jugnot (le soldat Sam). De la belle ouvrage. AP
pyr/JmC
© AP – The Associated Press. Tous droits réservés.

Source: Edicom.CH



300

Filed under: BD — admin @ 10:20:31
Miller ne raconte ni ne dessine la bataille de Thermopylae : il la vit.
Le récit haletant progresse méthodiquement de l'aube de l'invasion du monde libre par l'armée perse jusqu'à atteindre son point culminant lors de l'ultime rencontre entre les 300 hommes de Leonidas et les 100000 perses.
Ma citation favorite :

Xeres: -nos flèches cacheront le ciel.
Leonidas: -Alors nous combattrons à l'ombre

Bien que fort romancé, ce récit donne une assez bonne idée de la combativité spartiate.
A lire absolument.



Nostalgic Radio

Filed under: www — admin @ 08:33:05

Ce matin, alors que je m'éveillais sur le Guten Tag, j'ai eu la surprise d'entendre Pérusse plagier les radios associatives dans le cadre des "2 minutes du peuple" et là…

Aaaaaarrghh !!!

Ce sont saturé, ces sautes de volume…
Ca n'a pu que me rappeler mes années Radio Canut.

Canut selon Cabu

Je vous laisse suivre le(s) lien(s)…



2005/1/30
Bonne fête aux Armentaire, Jacinthe, Martine !

When you meet a worthy person, focus on reaching his level. When you meet an unworthy person, take a good look inside yourself.
Confucius

Ephémère Docu…

Filed under: Cinoche — admin @ 18:47:05

D'habitude, je ne regarde pas les boni sur les DVD, mais là, vu qu'on m'avait offert le double des Choristes, j'ai été tenté par une approche alternative des personalités des enfants.

Le Making-Of des Choristes est parfaitement incontournable : une heure quinze de bonheur, le genre de documentaire que je reverrai volontiers. 🙂



2005/1/29
Bonne fête aux Gentile, Gildas, Sulpice !

"La démocratie, c'est la dictature de la loi."
Vladimir Poutine, président de la Russie

Veilleur Meuh !

Filed under: Konneries — admin @ 19:34:02

Il y a des cartes de voeux que l'on souhaiterait encadrer, en voici une particulièrement caustique que je ne me résigne pas à jeter :

Voeux...



Blade Trinity

Filed under: Cinoche — admin @ 02:12:40

Je vous ai déjà parlé de mon pote Marcel, celui avec lequel on se trouve toujours du temps le vendredi soir pour écluser du houblon avant d'aller voir un navet à la dernière scéance ?

Bon, ce soir, on voulait voir ceci mais comme le cinoche ne le passait que jusqu'à 20h, ben on a vu ça:

Ca aurait pu s'intituler "Bladula contre Dracula" (Marcel m'a suggéré "Blackula" mais les ligues de vertus ignorant que son épouse, mon amie Marlyse, est Camerounaise, ils pourraient nous ornythonymier – nous traiter de noms d'oiseaux, quoi).

Bref, Blade revient avec son cure-pipe histoire de sauver le monde de… Ah oui : Dracula, a.k.a. "Dagon" voire "Drake", qu'"on" a fraîchement déterré de sa pyramide sise en Syrie (bien que les scénaristes citent après coup l'Irak, vu que les grokons amerloques savent presque moins mal où cela se situe).

Il faut se battre, se friter.

Il y a une chiée de vampires très méchants et personne n'est supposé en réchapper.

En plus, Blade (ça sonne comme "Bladder", c'est rigolo tout plein) est recherché par le FBI donc il doit marcher à l'ombre.

Heureusement, il se trouve 2 djeunz pour l'assister. Les acteurs ont du être choisis pour leurs faces de jeunes premiers, pas pour leurs aptitudes scénographiques.

Bref, il ne suffisait pas d'un héro, les scénaristes en ont pondu une trinité, histoire de nous rappeler sans douleur que c'est la troisième fois qu'ils ressortent ce navet de derrière les fagots.

"Navet" ? C'était si naze, mirko, me demanderez-vous ?

Ben oui, quand même. Par contre, la prise de vue est excellente et les combats bien orchestrés. C'est un film d'action, quoi.

Ca ne se voit pas parce qu'il n'y a pas d'hélicos qui y explosent, mais croyez moi : C'est boum-boum !

Bref, je ne suis pas fier de l'avoir vu mais j'avoue que j'aurais pu plus m'y emmerder…

À titre de comparaison, AVP était PIRE !

Je vous ai dit que Jessica Biel s'y trimballe un iPod de 2ème génération pour écouter de la bonne techno alors qu'elle y encendre les vampirounets (si, franchement, la musique y tenait assez la route) ?

Ouf, plus qu'une image à légender : J'ai parlé de tout… ah oui, tiens, sauf que ça dit tout le temps "Fuck"… C'est un blockbuster pour débiles, quoi. L'idéal pour y digérer un litron de bibine.

Bon, il est temps de rentrer:

Bonne nuit !



Next Page »

Powered by WordPress (Important Warning)