Top bar
2009/12/21
Joyeux Hiver !

Know thy enemy and know thy self and you will win a hundred battles.
Sun tzu

Coffret Albert Dupontel

Filed under: DVD — admin @ 00:00:49
Albert Dupontel incarne un de ces rares acteurs-réalisateurs non seulement excellents, mais également dôtés d'une inimitable "patte".

Ce coffret propose deux de ses merveilles, l'étonnant "Le Créateur" et l'attachant "Bernie", ainsi que l'intrigant "Le Convoyeur", où Albert Dupontel n'apparaît qu'en tant qu'acteur.

Dans tous les cas, avec ce coffret, vous voici partis pour quelques soirées sympathiques, loin du cinéma-Tupperware façon Hollywood.




Webcam@Berninfo.ch


2009/12/20
Bonne fête aux Abraham, Isaac, Jacob, Philogone, Théophile, Ursan, Ursicin, Zénon !

When you look into an abyss, the abyss also looks into you.
Friedrich Nietzsche

Coloque glauque

Filed under: Konneries — admin @ 00:00:00

Merci Ralf !

Petit conseil en cas de lecture trop lente : lancez la lecture, puis pausez-la immédiatement, le temps qu'elle se télécharge dans la mémoire tampon de l'applet. Relancez la lecture Sitôt que la barre de progression aura atteint un certain niveau.

Credits where due: MERCI à JW pour son applet de lecture FLV (MP3, etc.)… 8)


2009/12/19
Bonne fête aux Anastase, Darius, Réparate, Samthann, Théa, Urbain !

Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito.
Albert Einstein

Amour volatile

Filed under: www — admin @ 00:00:14

Voici la triste histoire d'un veuvage aviaire… :(

dead_bird_and_husband



2009/12/18
Bonne fête aux Briac, Gatien, Wynnebald, Zozime !

I am strongly in favor of using poisoned gas against uncivilized tribes. The moral effect should be good and it would spread a lively terror.
Winston Churchill commenting on the British use of poison gas against the Iraqis after World War I

Mère Nature fête les seins

Filed under: Friday Wear — admin @ 00:00:30

Voici une chouette compilation de trucs qui ressemblent à des seins, pour les obsédés, donc…

breastsfrog



2009/12/17
Bonne fête aux Amélie, Begge, Daniel, Judicaël, Olympia, Wivine, Yolande !

Dieu, hostie ou pas, est un plat qui se mange froid.
Pierre Desproges

La classe en classe

Filed under: Konneries — admin @ 00:00:56

Merci Ralf !

Petit conseil en cas de lecture trop lente : lancez la lecture, puis pausez-la immédiatement, le temps qu'elle se télécharge dans la mémoire tampon de l'applet. Relancez la lecture Sitôt que la barre de progression aura atteint un certain niveau.

Credits where due: MERCI à JW pour son applet de lecture FLV (MP3, etc.)… 8)


2009/12/16
Bonne fête aux Adélaïde, Adon, Hildemann, Marie, Marie-Ange !

Luxure : 1 + 1 = 69.
Raymond Queneau

Placid & Muzo (142/188)

Filed under: Konneries — admin @ 00:00:37

Placid & Muzo

Merci à P&M


2009/12/15
Bonne fête aux Maria, Mesmin, Nina, Nino, Suzanne, Valérien !

Innovation distinguishes between a leader and a follower.
Steve Jobs

pour les djeunz

Filed under: Konneries — admin @ 00:00:56

Merci Ralf !

Petit conseil en cas de lecture trop lente : lancez la lecture, puis pausez-la immédiatement, le temps qu'elle se télécharge dans la mémoire tampon de l'applet. Relancez la lecture Sitôt que la barre de progression aura atteint un certain niveau.

Credits where due: MERCI à JW pour son applet de lecture FLV (MP3, etc.)… 8)


2009/12/14
Bonne fête aux Folcuin, Nicaise, Odile, Venance !

Interviewer:
The notion of a "guitar solo" has preconceptions based on it; people automatically refute it because it's supposed to be self-indulgent or "for musicians." It's almost like things become iconographic and somehow lose their value for outsiders.
Zappa:
Well, who's fault is that? That's what _writers_ do. Musicians don't do that. The average person doesn't sit around thinking about "iconographic problems of a guitar solo."

Kartoffelhaus #1

Filed under: Restos — admin @ 00:00:58

KartoffelHaus1_bar

Dans la série tourisme à Berlin, on repasse toujours par la cuisine teutonne !

Kartoffelhaus #1 est un restaurant typiquement allemand où l'on se délecte des plus rustiques germaneries.

Commençons par le côté rustique découlant de l'aspect typiquement rural de cet endroit. En gros, il faut aimer les poutres, il n'y a que ça… Ah non, la décoration du dessus du bar, patchwork improvisé à partir de billets de banque du monde entier, est également des plus intéressantes.

KartoffelHaus1_mixau niveau de la nourriture, j'ai choisi le mix du grill : je souhaitais en effet avoir une bonne idée de l'offre viandesque de la "Maison de la patate numéro 1 (c'est la maison ou la patate qui est première ???)".

Je me suis régalé. Les produits sont bien choisis et préparés.

Une double Hefeweizen a accompagné ce festin tandis qu'Anne, plus raisonnable m'accompagnait au Sprüdel et aux patates/Cottage Cheese, choix duquel elle s'est également félicitée.

Bref, quand vous êtes en Allemagne, arrangez-vous toujours pour essayer la Bauerncuisine. 8)



2009/12/13
Bonne fête aux Josse, Lucie ...et surtout bon anniversaire à Yoyo !

Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard

Moi, Olympe de Gouges

Filed under: histoire — admin @ 00:00:59
Longtemps oubliée, telle une authentique putain de la république, Olympe de Gouges n'a finalement été reconnue en France qu'après la Seconde Guerre Mondiale.

On doit à sa lutte passionnée l'éligibilité des femmes, alors traitées comme du bétail.

Ce livre est un roman plus qu'un document historique. Raconté à la première personne par Caroline Grimm, on se surprend d'abord à en honnir le style trop sec, trop rapide, trop manichéen avant d'opter pour l'ignorer et de continuer dans notre lecture (heureusement, quelques scènes croustillantes racontées de façon relativement élégante nous maintiennent accrochés au fil de ce récit "alors je mords l'oreiller en silence").

Jusqu'à plus de la moitié du livre, Olympe de Gouges peut apparaître comme une de ces pétasses-à-bobos, la "Carla", de cette époque. Elle s'engage tièdement, plus égoistement qu'altruistement d'ailleurs.

Et puis, la Révolution Française a lieu, et là, enfin, Olympe se réveille et se choisit un vrai combat qu'elle mènera alors de façon surhumaine, autant dire que la fin de l'ouvrage est captivante, surtout à comparer du début.

Finalement, ce livre se lit très vite et est culturellement intéressant, on y découvre comment, à la tête des Jacobins, le glacial Robespierre a conduit le pays au bord de la guerre civile. Comment le dépravé Philippe "Egalité" d'Orléans, menait sa sentimentale barque avant de finir sous la même guillotine qu'Olympe.

Bref, un livre plus sérieux qu'il n'y parait dont on ressort plus curieux de cette étrange période de notre histoire.



2009/12/12
Bonne fête aux Alfred, Chantal, Corentin, Jeanne, Jeanne-Françoise !

Ne remets pas à demain ce que tu peux faire après-demain.
Alphonse Allais

La femme de l'homme affamé

Filed under: Konneries — admin @ 00:00:09

Merci Ralf !

Petit conseil en cas de lecture trop lente : lancez la lecture, puis pausez-la immédiatement, le temps qu'elle se télécharge dans la mémoire tampon de l'applet. Relancez la lecture Sitôt que la barre de progression aura atteint un certain niveau.

Credits where due: MERCI à JW pour son applet de lecture FLV (MP3, etc.)… 8)


« Previous PageNext Page »

Powered by WordPress (Important Warning)