Top bar
2010/2/8
Bonne fête aux Jacqueline, Jérôme-Emilien, Joséphine !

Il faut être fou pour créer le homard ! Dieu a dû se rendre compte de sa connerie, c'est pour ça qu'il a créé l'homme; il s'est dit, une fois la connerie faite: "merde, il faut que je crée quelque chose qui bouffe le homard maintenant.
Jean Yanne

Pars vite et reviens tard

Filed under: Romans — admin @ 00:00:11
J’ai bien aimé ce livre pour les raisons suivantes: l’histoire est intelligente et les péripéties font allusion à des faits historiques assez bien documentés (je n’ai pas vérifié les sources car “ça se tient tel quel”).

Les personnages, surtout Joss, sont TRES attachants, il est dommage que son importance se retrouve minimisée une fois le tiers du livre atteint. J’espère qu’il réapparaitra dans d’autres romans du même auteur.

Ce que j’ai moins aimé: pas de réelle péripétie une fois le présumé coupable “serré”. Par ailleurs, le commissaire n’est jamais réellement en danger et les dernières 40 pages tournent autour d’une tranquille résolution de l’intrigue… de l’élégant bouche-trou, donc.

Ce que je n’ai pas vraiment compris: Cette sous-intrigue avec la douce du héros m’a semblé inutile dans le sens où cela n’apporte rien à l’histoire: le commissaire reste flegmatique tel quel, s’il s’agissait de faire du remplissage, je suis sûr que l’auteur aurait pu s’y prendre sans impliquer un personnage supplémentaire.




Webcam@Berninfo.ch


No Comments »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.


Leave a comment



Powered by WordPress (Important Warning)